Randonnées dans les Alpes nos idées de balades près de Grenoble

Le grand air vous manque après la période de confinement ? Nul besoin d’aller loin de Grenoble pour se sentir dépaysé et découvrir des lieux insolites, aux petits airs de paradis. En Belledonne, Chartreuse ou dans le Trièves, France 3 Alpes vous donne cinq idées de balades pour vos vacances. Que vous soyez adepte de randonnée ou promeneur du dimanche.

►►► A Découvrir aussi : Découvrez nos offres d’hébergements en Isère

Au sommet du Charmant-Som, la Chartreuse à vos pieds

L’itinéraire est bien connu des Grenoblois. A moins d’une heure en voiture de la capitale des Alpes, sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, le Charmant-Som offre une vue imprenable sur le massif. Et pour cause : du haut de ses 1867 mètres d’altitude, le sommet du Charmant-Som est le quatrième plus haut sommet de la Chartreuse. Par beau temps, les plus chanceux pourront apercevoir le mont Blanc.

Indications. Au départ du parking de l’auberge du Charmant-Som, empruntez le sentier de grande randonnée (GR) qui traverse l’alpage, puis l’asenscion commence. Avant qu’il ne passe sur l’autre versant, prendre à gauche, sur la crête jusqu’au sommet et la Croix.

Là-haut, la vue sur les sommets environnants est à couper le souffle. En contrebas, vous pourrez apercevoir le monastère de la Grande Chartreuse. Un monument historique où les visites sont interdites pour préserver la solitude des moines qui y vivent.

Puis la descente se fait sur le même itinéraire. Les chances de s’égarer sont minces : il suffit de suivre les sentiers tracés par les nombreux passages.

Difficulté. La randonnée est classée “très facile”, le Charmant-Som étant réputé pour être le sommet le plus accessible du secteur. Comptez quelque 200 mètres de dénivelé positif pour cette randonnée.

Durée. Il faut compter entre une et deux heures aller-retour, avec la possibilité de faire une pause pique-nique au sommet.

Accès. Depuis Grenoble, deux options s’offrent à vous. Il est possible de rejoindre le Charmant-Som par Saint-Martin-le-Vinoux puis en empruntant la route de Clémencières, ou bien par La Tronche et Corenc en poursuivant sur la RD512. Suivre cette même route jusqu’au Col de Porte où il faut bifurquer vers le D57E, jusqu’à l’arrivée à l’auberge du Charmant-Som.

Les vertigineuses passerelles himalayennes du lac de Monteynard-Avignonet

Dix kilomètres d’eau turquoise à admirer du haut d’une passerelle. Cap vers le sud, aux portes du Trièves et de la Matheysine. Repaire des kitesurfeurs et des randonneurs, le lac de Monteynard-Avignonet est un petit coin de paradis à une trentaine de minutes de Grenoble. Ses deux passerelles himalayennes enjambant le Drac et l’Ébron, uniques en Europe, promettent une balade accessible à tous, ouvrant de larges perspectives sur le lac et ses abords.

Indications. Envie d’une petite promenade ? D’une grande balade ? Et pourquoi pas d’un tour en bateau ? Les options sont multiples selon votre niveau et vos envies. Au départ du parking de Treffort, prenez l’itinéraire balisé “sentier des passerelles”, longeant le lac vers le Sud.

Au bout d’une heure de marche sur un sentier jalonné de points de vue, vous voilà arrivés à la passerelle Ebron, enjambant le lac sur 180 mètres. La promesse d’une belle perspective sur le Monteynard et la forêt qui l’entoure. Pour les plus courageux qui veulent poursuivre l’itinéraire, il faudra compter deux heures de marche supplémentaires, entre chemins de randonnées et routes longeant le lac, pour arriver à la passerelle Drac. Un nouveau point de vue tout aussi saisissant.

Quelques kilomètres plus loin, vous arriverez au village de Savel, sur l’autre berge du lac. Vous pourrez y admirer son chateau du XIIe siècle, perché à quelque 550 mètres d’altitude. Là, deux choix s’offrent aux promeneurs : rebrousser chemin ou s’offrir une traversée du lac en bateau. Pour cette seconde option, comptez 6 euros par personne pour un trajet d’un quart d’heure. Vous pouvez consulter un plan des différents itinéraires sur le site du lac Monteynard-Avignonet.

Difficulté. L’itinéraire est facilement pratiquable, avec un dénivelé positif de 450 mètres si vous choisissez de passer par les deux passerelles himalayennes.

Durée. Tout dépend de votre choix d’itinéraire ! Entre Treffort et la passerelle de l’Ebron, comptez 1 heure de marche et 100 mètres de dénivelé positif. Il faut 2 heures pour rallier les deux passerelles avec 300 mètres de dénivelé positif. Et pour le tour complet, avec la traversée en bateau, il faut compter 4h30 de marche.

Accès. Empruntez l’A480 vers le sud, puis emrpuntez la sortie 13 de l’A51. Prenez ensuite la D110 en direction de Aux Baylles jusqu’à Treffort. Le parking de la Salette se trouve à côté du bâtiment Le Môle et du port de La Mira.

Grande boucle autour des lacs de Chamrousse

Un circuit dépaysant, juste au-dessus de la capitale des Alpes. En plein coeur de Belledonne, la boucle des lacs de Chamrousse vous mènera au coeur de l’alpage et du domaine skiable avec des points de vue sur les sommets environnants. Une randonnée pour les marcheurs aguerris sur un sentier perché à quelques milliers de mètres d’altitude.

Indications. Au départ de l’office de tourisme (1750), à Roche-Béranger, prenez la direction du lac Achard. La randonnée commence avec un gros dénivelé à grimper, mais le point de vue vaut le détour. Au bord du lac Achard, classé zone Natura 2000, vous trouverez facilement un coin pour pique-niquer avant de prendre le sentier balisé jusqu’aux lacs Robert. Un petit coin préservé où les chanceux pourront croiser des marmottes.

Depuis le site des lacs Robert, redescendez sur le lac des Pourettes avec, à la clé, un  panorama sur tout Grenoble et les massifs environnants. Ne reste plus qu’à rejoindre le Recoin (1650) avant de retourner au parking de l’office de tourisme.

Difficulté. Cet itinéraire s’adresse aux randonneurs plus chevronnés, il est classé “très difficile” par Isère Tourisme, avec sa dénivellation positive de 575 mètres.

Durée. Pour la boucle des trois lacs, comptez 6 heures de marche pour 11 kilomètres parcourrus.

Accès. Depuis le centre de Grenoble, prenez l’A41 en direction de Chambéry et prenez la sortie N87 en direction de Sisteron. Sur cette route, prendre la sortie 2 vers Saint-Martin-d’Hères et poursuivre en direction d’Uriage. Arrêtez vous avant la station de Chamrousse, à Roche-Béranger, où vous pouvez stationner près de l’office de tourisme.

La Dent de Crolles par le Pas de l’Oeille

Sommet incontournable du bassin grenoblois, la Dent de Crolles domine la vallée du Grésivaudan du haut de ses 2 062 mètres d’altitude. Terrain de jeu des randonneurs, il est possible de l’aborder par bien des chemins avec, à l’arrivée, un somptueux panorama sur les Alpes. La boucle par le Pas de l’Oeille et le Trou du Glas fait office de classique, permettant d’atteindre directement le sommet. Mais le chemin vaut le détour.

Indications. Juste sous le col du coq, le départ est donné du parking des Ayes, à déjà 1 400 mètres. En redescendant le long de la route sur une centaine de mètres, prendre le premier sentier sur la gauche. A l’arrivée au col des Ayes, monter par le GR9 / GRP la grande pente herbeuse. Puis, vers 1650 mètres, quitter le GR et continuer à grimper dans le même axe pour pratiquement rejoindre le pied de la falaise ouest de la Dent de Crolles.

Là, continuer en traversant vers la droite jusqu’à se retrouver à la base d’une large combe. Il s’agit de la remonter par un sentier bien visible et sur une courte section équipée d’un câble. A la sortie du gouet, vous déboucherez juste sous le sommet de la Dent de Crolles et son fameux point de vue.

La redescente se fait vers le nord, à travers le plateau. Il faut ensuite suivre le GR9 sur la gauche pour trouver la descente sur le Trou du Glas. Un passage équipé de câble permettant de ne pas glisser sur les dalles. Le sentier en bas du mur passe ensuite devant l’entrée du Trou du Glas puis, jusqu’à retomber sur l’itinéraire de montée. Une carte IGN est consultable sur le site de la Ville de Grenoble.

Difficulté. Le niveau est assez élevé en raison, notamment, d’une importante dénivellation positive : 660 mètres. Quelques passages peuvent être difficiles à franchir, mais pas vertigineux.

Durée. La randonnée peut se faire en 3 ou 4 heures selon votre rythme.

Accès. Comptez environ 45 minutes pour vous y rendre depuis Grenoble. A la sortie de la ville, prendre l’A41 en direction de Chambéry et sortir à Villard-Bonnot (n°24.1). Suivez ensuite la D30 puis la D30E et arrêtez vous au parking juste avant le col du Coq.

Le Cirque de Saint-Même et sa grande cascade

Un petit écrin de verdure au milieu des montagnes. Au pied de la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, le Cirque de Saint-Même, en Savoie, offre une balade abordable entre forêt et torrent. Un site naturel, source du Guiers Vif, à l’extrémité du massif de la Chartreuse.

Indications. Au départ du pont Drugey, suivre la route fermée et longer la rive droite du Guiers Vif en direction de la grande cascade, jusque dans la forêt. A mi-parcours, un petit belvédère permet un aperçu d’une première cascade.

Puis la montée en lacets, assez escarpée, permet d’arriver jusqu’à la grande cascade. Le clou du spectacle. La descente se fait par le pont en bois pour passer sur l’autre rive jusqu’à retrouver la prairie devant l’auberge et revenir au point de départ.

Difficulté. La balade est classée “très facile”, abordable pour tous les niveaux.

Durée. La boucle de 3 kilomètres se fait en environ 1 heure.

Accès. Le Cirque de Saint-Même se trouve à 1 heure en voiture de Grenoble. Prendre d’abord l’A48 et sortir vers Lyon, Voiron, Voreppe (n°13). Puis il suffit de suivre la route de l’Isère (D3) avant de poursuivre sur la D520 en direction de Saint-Laurent-du-Pont. Le parking jouxte la D45C, juste après Saint-Même-d’en-Haut.

Source: france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password