Bateau sur la Loire : 5 balades étonnantes en Pays de la Loire

Programmées le temps d’une heure, d’une demi-journée ou plus, ces échappées offrent un autre regard sur la Loire avec, en agrément, dégustations, bivouacs ou encore spectacles. Voici 5 façons de découvrir la Loire en bateau…

Vent d’Soulair – Balade avec un pêcheur

Drapé dans la brume matinale, le petit groupe avance doucement sur la Loire, entre ronde des cormorans et apparitions fugaces des castors… Matthieu Perraud emmène chaque été les pêcheurs d’un jour extirper, à l’aube, ses nasses de l’eau.

À bord de sa toue cabanée, embarcation traditionnelle des bords de Loire, ce passionné pourrait parler des heures du brochet, de la lamproie, du sandre ou de l’imposant silure, « qui peut atteindre 2,50 mètres ». Son préféré demeure l’alose, « pour son côté iodé. Il vient se reproduire en eau douce et ressemble à une grosse sardine de deux kilos. »


Le jeune homme représente fièrement la dixième génération d’une famille de pêcheurs. « Nous ne sommes plus que trente professionnels à exercer sur la Loire », explique-t-il en rappelant qu’au XVIème siècle, une centaine de bateaux passait chaque jour devant son fief de Saint-Florent-le-Vieil.

L’escapade dure un peu plus de deux heures, au cours desquelles le local de l’étape évoque par exemple ses pêches nocturnes à l’anguille, la fonction régulatrice de son activité ou encore les variations impressionnantes du niveau du fleuve, qui peuvent atteindre 9 mètres entre hiver et été !
Au terme de leur petite épopée, les participants peuvent repartir avec le poisson qu’ils ont pêché. Notez que des sorties plus classiques, d’1h30 à une demi-journée, sont également organisées.

La Luce – A chacun sa croisière

« Je peux vous dire que certains soirs de concerts, il est arrivé que le public se lève et danse sur l’eau ! », sourit Tristan en tenant la barre de La Luce. D’avril à mi-octobre, la bateau La Luce sillonne la Loire entre Oudon, Le Cellier et Champtoceaux.
En plus des 300 croisières classiques, La Luce propose des croisières thématiques pour tous : apéro-concerts (2 pendant l’été), apéro-œnologiques, ornithologiques avec la LPO 44, marché d’Ancenis…

Construite sur le modèle d’une toue (embarcation traditionnelle à fond plat), ce bateau d’une capacité de 45 passagers vogue au gré des humeurs du capitaine et des flots.
300 croisières classiques d’une heure sont organisées et permettent d’observer la faune et la flore, et, selon le parcours, les magnifiques paysages du village de pêcheurs de La Patache ou bien les Folies Siffait, un jardin monumental édifié sur un éperon rocheux, inaccessible au public par la voie terrestre.

Notez que le bateau La Luce propose également des balades thématiques. Durant la saison estivale, des escapades vers le marché d’Ancenis sont planifiées le jeudi matin, vous permettant de rejoindre le marché en bateau.

Des croisières ornithologiques vous emmènent à la découverte de la biodiversité ligérienne avec la LPO Loire-Atlantique.

Les amateurs de vin pourront embarquer pour des croisières œnologiques animées par des professionnels (vignerons, œnologues, cavistes…).
Enfin, La Luce vous propose de vivre une parenthèse musicale sur la Loire grâce aux croisières apéro-concert (2 dates pendant l’été).

Terre d’estuaire – Une flânerie photographique

« Attention au contre-jour ! » « Je vais vous montrer comment régler la vitesse d’ouverture » « Il faut vous rapprocher un peu plus du sujet… ».
Les guides de Terre d’estuaire, qui proposent des croisières à la découverte des paysages multifacettes de l’estuaire, ont une petite particularité : ils sont formés à la photographie et dispensent de précieux conseils aux participants.

Que ceux-ci soient équipés d’un simple appareil compact, d’un smartphone ou d’un réflex semi-professionnel, leurs anges gardiens délivrent toujours la petite indication qui leur permettra de sublimer leurs clichés. « Et je peux vous assurer qu’il y a une myriade de jolies choses à photographier sur le parcours ! », s’enthousiasme Yasmine Mamma, en charge du projet.

De fin mai à fin septembre, l’itinéraire emmène de Paimbœuf, ancien avant-port de Nantes aux maisons multicolores, jusqu’à Lavau-sur-Loire, de l’autre côté du fleuve, où le bateau à fond plat pénètre les étiers pour sillonner les paysages merveilleux des marais (notez que le parcours peut également s’effectuer dans l’autre sens).

Le doigt sur le déclencheur, les élèves les plus assidus guettent roselières, phare, rivages, ou encore deux étonnantes œuvres contemporaines de la collection Estuaire, nichées au sein du paysage : Le Jardin Étoilé de Maruyama et L’Observatoire de Kawamata.
La traversée dure 45 minutes, au terme desquelles la douzaine de visiteurs met pied à terre pour découvrir le village qu’elle a rallié.

Elle profite alors d’une visite d’une heure en compagnie d’un guide, puis d’une étape gourmande, avant le retour au ponton de départ. Dites cheese !

>>>>>> En savoir plus

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*

    Forgot Password